Auteur : Berengere

elevator pitch

L’art du pitch

Le retour au bureau a été plus ou moins difficile, mais maintenant c’est bon, vous êtes à fond et vous avez plein d’idées. Seulement encore faut-il savoir convaincre, et « pitcher » est tout un art. Voici quelques conseils pour vous aider à convaincre vos interlocuteurs en quelques minutes !

Le concept du «elevator pitch»

C’est un très bon exercice, le principe est le suivant. Imaginez que vous êtes dans un ascenseur avec le grand patron de votre entreprise ou avec un investisseur potentiel. Vous n’avez que quelques secondes, le temps de la montée en ascenseur, pour lui expliquer le plus clairement et simplement possible votre projet, votre vision et vos objectifs. Cette technique vous obligera à aller à l’essentiel et de la manière la plus impactante.

Comment préparer son pitch ?

Il faut penser à tout et commencer par le début, c’est-à-dire par l’accroche, elle est essentielle. C’est l’accroche qui donnera le ton de votre prise de paroles. Souvenez-vous de la Keynote Apple de 2008 lorsque Steve Jobs a sorti un MacBook Air d’une enveloppe. Sa démonstration a littéralement cueilli tout le monde. Ce moment est inscrit à jamais au Panthéon des meilleures accroches de présentation de produit.

Ensuite il est important de contextualiser le projet et de démontrer qu’il répond à des besoins et/ou des valeurs actuelles. Pour cela, appuyez-vous sur les tendances et les phénomènes qui prouvent que votre idée arrive au bon moment.

Enfin pour arriver à vos fins, il est capital d’être bref et percutant. Concentrez-vous sur ce que votre interlocuteur doit retenir de votre intervention. Et n’oubliez pas, l’objectif n’est pas de tout dire. Il faut savoir faire preuve d’esprit de synthèse et donner envie d’en savoir plus.

Pour vous entraîner, mais aussi pour vous montrer que l’elevator pitch est bien un art, il existe de nombreuses compétitions de pitch. Que ce soit la GSVC (Global Social Venture Competition) ou les Start-up week-end, ou encore les Entrep’.

Vous pourriez bien découvrir ou redécouvrir à quel point le pitch est un outil efficace pour présenter rapidement vos idées.

Alors que vous ayez des projets fous ou non, que vous soyez futur entrepreneur, salarié porté, indépendant, entrepreneur, start up ou autres, Coworking by Adezio est là pour vous conseiller dans votre communication, vos speed-meeting et vos prises de paroles en public !

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons outre des espaces partagés, des bureaux privatifs, ou encore des salles de réunion, du Conseil en communication !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

bien vivre la rentrée.

C’est (déjà ?) la rentrée !!

Il est temps de ranger la bouteille de monoï, de mettre au placard les petits maillots sympas et de se préparer pour la rentrée. Vous sentez l’angoisse monter ? Pas de panique !! On va vous donner quelques astuces pour bien vivre la reprise.

4 conseils pour bien vivre la rentrée

 

Evitez le réveil douloureux

Le cri stridant de votre réveil ne vous avait pas manqué ?! Je comprends, votre premier réflexe doit être d’anticiper ce moment agressif où votre réveil vous arrache de votre lit dans un horrible vacarme. Pourquoi s’infliger ça ? Pensez à changer votre sonnerie d’alarme, soit par la douce mélodie du chant des oiseaux, par le bruit d’une rivière qui s’écoule paisiblement, ou encore par une chanson qui vous motivera pour toute la journée.

bien vivre la rentrée

Autre astuce pour éviter les réveils douloureux, rien de miraculeux, mais une bonne nuit de sommeil est un excellent remède. Vous pouvez aussi vous organiser un moment cocooning la veille, du style ambiance détente, relaxation et bougies parfumées.

 

 

 

Restez Zen !

Les vacances sont terminées c’est pas grave. Vous avez surement plein de choses à raconter à vos collègues ou aux coworkers qui vous entourent. C’est le moment de frimer un peu avec votre beau bronzage, alors profitez-en !

bien vivre la rentrée

 

Reprendre en douceur

C’est la rentrée, mais pas la peine de se mettre une pression de dingue tout de suite. Commencez par trier tous les mails et les messages reçus pendant les vacances et concentrez-vous sur ce qui est urgent. Ne vous éparpillez pas.

bien vivre la rentrée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Renouer avec vos bonnes habitudes

Avant les vacances vous avez peut-être un petit rituel sympa, prendre un verre avec ses collègues en fin de journée, ou regarder des séries pendant la pause déjeuner ou autres, … Vous allez voir les vacances c’est bien, mais retrouver ses petites habitudes ça peut être très réconfortant.

bien vivre la rentrée

 

Alors que vous ayez besoin de tous ces conseils ou non, que soyez entrepreneur, salarié porté, indépendant, futur entrepreneur, start up ou autres, Coworking by Adezio est à votre écoute.

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

zoom sur Leetchi

Les succès story de l’été – Episode 4 : Leetchi

Dans cet épisode de notre saga de l’été nous allons revenir sur la fabuleuse histoire de l’entreprise Leetchi.com et sur celle de sa fondatrice Céline Lazorthes (oui enfin une femme dans cette saga).

Cette semaine zoom sur Leetchi.com

L’entreprise créée en 2009 est le 1er site web qui permet de collecter et de gérer en ligne de l’argent à plusieurs. Le site permet à une personne ou à plusieurs de créer une cagnotte en ligne puis d’inviter leur entourage pour collecter de l’argent.

Une riche idée !

L’idée de Leetchi.com naît dans l’esprit de sa fondatrice et dirigeante Céline Lazorthes alors qu’elle est encore étudiante à HEC Paris. Chargée d’organiser le week-end d’intégration de sa promotion, elle a la lourde tâche de devoir collecter de l’argent auprès de ses camarades. Pour que cette mission ne soit plus une corvée, elle a l’idée de créer une plateforme sécurisée permettant de collecter de l’argent en ligne pour différents types d’occasions tels que des anniversaires, des pots de départ, des week-ends entre amis, ou encore des mariages.

 

zoom sur Leetchi

 

La première version du site Leetchi.com a été mise en ligne en novembre 2009. Dès le début le projet a fédéré des grands noms du web comme Microsoft, Oséo ou encore des fonds d’investissements. En 2010, Xavier Niel et Jeremy Berrebi, au travers du fond Kim Ventures, réalisent le premier investissement en entrant dans le capital de Leetchi SA.

 

À la conquête du monde

En 2011 Leetchi.com est utilisable dans plus de 150 pays et disponible en 4 langues. L’entreprise est implantée en France, en Espagne et en Allemagne. La même année, Céline Lazorthes représente la France au G20 des jeunes entrepreneurs de Toronto.

Le siège social de l’entreprise est quant à lui basé dans le 9eme arrondissement de Paris et une partie des effectifs de la société est basée au Luxembourg. En 2013 leetchi.com est désignée comme la meilleure startup française par Wired Europe. En février 2013, Leetchi.com lance son application mobile.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. De plus en plus sollicitée sur sa gestion des transactions financières, la jeune entrepreneuse décide de créer en 2013 sa propre solution de paiement, sous le nom de MANGOPAY. Cette nouvelle entreprise propose une solution de paiement facile à mettre en place et à utiliser pour les e-commerçants et les plateformes de collaboration de crowdfunding. Cette nouvelle marque peut se vanter d’avoir parmi ses 900 clients : La Fourchette, Vestiaire Collective, Ulule, Vinted …

Et depuis 2015 le Crédit Mutuel Arkéa est entré au capital de l’entreprise Leetchi avec 50 millions d’euros et annonce un investissement de 10 millions d’euros supplémentaires.

 

Leetchi en quelques chiffres

En 2014 l’entreprise a collecté 100 millions d’euros et en 2015 l’entreprise comptait déjà plus de 4 millions d’utilisateurs dans le monde. Le service de paiement proposait par MangoPay est disponible dans 22 pays et a généré 200 millions d’euros de transactions en 2015, seulement deux ans après sa création.

Le groupe emploie aujourd’hui une centaine de personnes, essentiellement en France. Leetchi.com compte en 2018 plus de 10 millions de clients, plus de 100 partenaires, est disponible en 4 langues et accessible dans 150 pays.

Voilà une réussite au féminin comme on les aime. Pour conclure, que vous soyez un homme ou une femme, si vous souhaitez vous aussi être le héros de votre succès story et que vous cherchez un bureau. Coworking by Adezio est là pour vous !

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

Sources :http://www.agefi.fr/banque-assurance/actualites/hebdo/20151210/leetchi-agree-emetteur-monnaie-electronique-153220

https://www.salesforce.com/fr/customer-success-stories/leetchi/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Leetchi

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A9line_Lazorthes

zoom sur Michel et Augustin

Les succès story de l’été – Episode 3 : Michel et Augustin

Dans cet épisode de notre saga de l’été nous allons revenir sur la fabuleuse histoire de l’entreprise Michel et Augustin et sur celle de ses fondateurs Augustin Paluel-Marmont et Michel de Rovira.

Cette semaine zoom sur Michel et Augustin

 

L’entreprise fondée en 2014 confectionne et vend des produits alimentaires. La marque fabrique aujourd’hui près de 100 produits dans 15 usines prestataires. La France en compte 11, les autres usines sont réparties au Portugal, une aux Pays-Bas, une en Espagne et une en Italie.

Les fondateurs sont deux jeunes entrepreneurs qui se sont connus sur les bancs du collège. Ils ont tous les deux suivis des études supérieures mais ils ont aussi tous les deux obtenu un CAP et BEP de boulanger.

La marque est née du désir de ses fondateurs de plus de transparence vis-à-vis des consommateurs notamment face à l’augmentation de scandales alimentaires. Mais aussi pour répondre à la montée en puissance du manger “sain et local”, et l’émergence de marques décalées dotées d’un fort capital sympathie.

 

Vers l’infini et au-delà

Après avoir commencé par simplement vendre des biscuits fabriqués dans leur propre cuisine, ils étendent l’activité de l’entreprise à partir de 2006. La marque s’est alors développée avec de nouveaux produits, de nouveaux parfums et de nouveaux formats. En 2007, elle commercialise des yaourts glacés. En 2009, des biscuits apéritifs, en 2010 des desserts frais et en 2014 des jus de fruits.

En 2013,  la holding de la famille Pinault, Artémis, entre au capital à hauteur de 70%. L’objectif est de développer la marque à l’international. En effet ce rachat permet de financer les projets d’expansion de la marque à l’étranger comme en rêve ses fondateurs.

En 2015, une filiale voit le jour aux États-Unis, avec une équipe d’une dizaine de personnes dans le quartier de Brooklyn. Michel et Augustin développe son activité aux États-Unis en s’associant à l’américain Starbucks. Après la commercialisation des produits de la marque dans quelques centaines de cafés Starbucks à New York, Indianapolis et Philadelphie. Le début de l’année 2016 est marqué par l’arrivée de produits Michel et Augustin dans 7 624 cafés Starbucks, répartis dans les 50 Etats américains.

En 2016, Danone rachète à la famille Pinault 40 % du capital de la marque Michel et Augustin. Avec l’entrée de Danone au capital, l’objectif pour Michel et Augustin est de profiter de la puissance de Danone pour accélérer son expansion en France et dans le monde.

 

Une communication sans failles (ou presque)

 

zoom sur Michel et Augustin

 

L’identité de marque de Michel et Augustin pourrait se définir par un univers authentique, gourmand, sain et décalé. La marque entretient une grande proximité avec le consommateur. Les 3 maîtres mots qui font leur succès sont : surprendre, amuser, interpeller. En effet la grande particularité de Michel & Augustin réside dans sa capacité à proposer une communication décalée sur l’ensemble de ses canaux de communication. La marque adopte un ton humoristique, léger, mais témoigne également d’une jovialité très attractive pour les consommateurs.

Pourtant elle n’a pas évité les polémiques et la controverse. En effet l’entreprise a été accusé de soutenir le mouvement de la Manif pour Tous. Il est notamment reproché à la marque le sponsoring de la start-up GensDeConfiance, dont un des fondateurs est présumé proche de la Manif pour Tous. Il est également reproché à l’entreprise d’avoir invité François Fillon à une conférence au siège de l’entreprise en période de primaire. Depuis la marque est plus prudente en termes de communication, et elle s’en tient sa stratégie marketing initiale.

 

L’univers des trublions du goût en quelques chiffres

La société a atteint les 55 millions d’euros en 2017 et sa croissance se poursuit avec un taux qui « se rapproche des 10% », d’après Dorothée De Cabissole, patronne des recettes, basée à Paris. En 2015 l’entreprise emploie 55 salariés et reçoit cette année-là plus de 1000 candidatures spontanées et 1825 en 2010. Mais c’est aussi plus 70 références, 7000 points de vente. Leurs réseaux sociaux comptabilisent plus de 200 000 abonnés sur Facebook, plus de 34 000 sur Instagram et plus de 37 000 sur Twitter.

 

zoom sur Michel et Augustin

 

 

Pour conclure cet épisode des succès story à la française, là encore la transition vers le coworking n’est pas simple. Mais si vous avez l’habitude de lire nos articles vous savez que si vous cherchez un bureau pour lancer votre propre succès story, Coworking by Adezio est là pour vous !

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

 

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

Sources : https://simplement-entrepreneurs.fr/8-conseils-a-tirer-de-michel-augustin/

https://acteursdeleconomie.latribune.fr/en-bref/2018-06-22/lyon-michel-et-augustin-ferme-sa-bananeraie-782835.html

https://fr.wikipedia.org/wiki/Michel_et_Augustin

https://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_Paluel-Marmont

https://fr.slideshare.net/MalikaOuld/michel-et-augustin-stratgie-marketing

https://www.lemonde.fr/economie/article/2016/06/28/danone-prend-le-controle-de-michel-et-augustin_4960019_3234.html

 

Zoom sur le Slip Français

Les succès story de l’été – Episode 2 : Le Slip Français

Pour continuer notre saga de l’été sur les succès story à la française, cette semaine nous allons revenir sur la sublime ascension de l’entreprise Le Slip Français et de son fondateur Guillaume Gibault.

Cette semaine zoom sur Le Slip Français

Le concept initial de l’entreprise est de produire et distribuer des sous-vêtements pour hommes. L’entreprise a retenu l’attention des médias nationaux et internationaux grâce au buzz créé par le lancement de son « slip qui sent bon ». La marque base sa communication avec beaucoup d’humour sur la tendance du made in France, vantant la production 100 % française de ses produits. Vous pourrez notamment trouver sur leur site web, le manifeste du slip, le pari du slip ou encore la vie du slip.

Depuis sa création la marque ne cesse de se développer et l’entreprise est en passe de devenir « un véritable industriel ». À ses débuts l’entreprise ne proposait que des slips, à présent l’offre est beaucoup plus diversifiée. Et vous pouvez trouver différentes collections de sous-vêtements, de vêtements, d’accessoires et de maillots que ce soit pour hommes ou pour femmes.

Un entrepreneur charismatique

Mais comment parler du Slip Français sans évoquer son fondateur. La légende veut que cette aventure soit née d’un pari. Le Slip français voit le jour en 2011 lorsque son fondateur, Guillaume Gibault, est alors un jeune diplômé de 25 ans issu d’HEC Paris. Un ami lui aurait lancé le défi de produire des slips. Guillaume Gibault accepte et décide, de lancer une première commande de 600 slips auprès d’un fabricant français. Voilà comment la marque est lancée. Ce jeune chef d’entreprise est un grand communicant et il ose tout.

Voici quelques exemples de campagnes promotionnelles de la marque.

 

Zoom sur le Slip Français 

Plus récemment Guillaume Gibault a lancé sur sa chaine YouTube des vidéos où il partage son expérience de jeune entrepreneur et donne des conseils et astuces qui ont pu l’aider. Pour l’heure, la série compte 5 épisodes. Elle est à surveiller régulièrement, car la publication est assez aléatoire, mais le contenu est toujours intéressant.

 

 

C’est aussi un mode de communication supplémentaire astucieux pour l’entreprise. À l’heure où la vague de l’entrepreneuriat gagne très largement les écoles de commerce, les écoles d’ingénieurs, les universités et même au-delà. Avoir les conseils d’un chef d’entreprise peut apporter un réconfort et une aide pour tous ceux qui rêvent de se lancer.

Le Slip Français en quelques chiffres

La société affiche aujourd’hui un chiffre d’affaires de 13 millions d’euros et 50 personnes employées à Paris et 100 personnes qui travaillent à temps plein au sein de 27 ateliers et fournisseurs répartis à travers tout le pays. Mais c’est aussi 485 000 pièces fabriquées en 2017 et 125 380 slips fabriqués en seulement 3 ans.

L’entreprise compte aujourd’hui 6 points de vente en France dont 4 à Paris, un à Toulouse et l’autre à Aix-en-Provence. Mais elle bénéficie également d’un réseau de revendeur impressionnant partout sur le pays et même au-delà. Avec des revendeurs en Allemagne, en Angleterre, en Belgique mais aussi au Japon, à Hong-Kong, en Corée du Sud, à Singapour, au Liban, en Thaïlande et enfin aux Etats-Unis.

Le Slip Français est aussi très populaire sur les réseaux sociaux. Son compte Instagram compte plus de 102 000 followers et sa page Facebook affiche plus de 262 000 abonnés. La marque sait utiliser les réseaux sociaux de manière ingénieuse, afin de communiquer et interagir avec ses clients. Elle utilise l’humour potache en vue d’attirer des retours positifs sur Facebook, Twitter ou encore YouTube. Notamment en détournant l’actualité ou faisant des blagues afin d’éveiller la curiosité du public et des médias pour rendre la marque sympathique. Et ça marche !

Enfin pour cet épisode des succès story à la française la transition entre le slip français et le coworking est assez compliquée. Mais si vous avez l’habitude de lire nos articles vous savez que si vous cherchez un bureau pour lancer votre propre succes story Coworking by Adezio est là pour vous !

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

 

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

 

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Slip_fran%C3%A7ais

https://www.leslipfrancais.fr/le-pari-du-slip

https://www.leslipfrancais.fr/upload/dp2018.pdf

BlaBlaCar en quelques mots

Les succès story de l’été – Episode 1 : BlaBlaCar

Durant tout le mois d’août nous allons retracer l’histoire d’entreprises Françaises qui ont réussi. Pour ce premier portait d’entreprise, nous avons choisi de coller à l’actualité du grand chassé-croisé entre les juillet-ist et les aoûtiens. Nous avons donc choisi une entreprise de circonstance.

Cette semaine zoom sur BlaBlaCar

BlaBlaCar en quelques mots

L’entreprise voit le jour en 2004 sous le nom de covoiturage.fr. Le concept est de créer une plateforme de covoiturage pour mettre en relation des conducteurs et des passagers souhaitant partager un trajet en voiture et les frais qui vont avec.

À l’origine l’initiateur et fondateur du projet est Vincent Caron. En 2006, le nom de domaine sera revendu à Frédéric Mazzella.

Frédéric Mazzella lorsqu’il était étudiant à Stanford en Californie à la fin des années 90 découvre le covoiturage. Avec des amis, il se rend tous les matins à l’université en empruntant les « carpool lanes ». Il s’agit de voies réservées au covoiturage, ce qui lui permet de gagner beaucoup de temps sur la route.

Mais ce n’est qu’en août 2008 avec le lancement de la version web 2.0 de Covoiturage.fr qui ajoute un système d’avis communautaire, de portraits et de biographies des utilisateurs, que l’entreprise prend de l’ampleur. Covoiturage.fr se positionne comme la combinaison d’un site de voyage et d’un site communautaire. Dès septembre 2008, Covoiturage.fr devient le site de covoiturage le plus utilisé en France.

À partir de 2009 l’entreprise commence son expansion à travers l’Europe, avec une première version en Espagnol, puis le Royaume-Uni en 2011. Et en 2012 elle est implantée dans quasiment toute l’Europe de l’Ouest.

C’est en 2013 que l’entreprise est rebaptisée BlaBlaCar. L’entreprise compte cette année-là 3 millions de covoitureurs inscrit sur son site.

 

 

En mai 2015, Frédéric Mazzella lance avec d’autres chefs d’entreprise le mouvement « Reviens Léon, on innove à la maison ! ». Le but est d’inciter les entrepreneurs français expatriés à revenir innover dans leur pays. Et en 2016, tout en restant président du conseil d’administration, il transmet la direction générale de BlaBlaCar à Nicolas Brusson, afin de se concentrer sur les futures innovations de l’entreprise.

En 2017 le service de covoiturage annonce le lancement d’un nouveau service, la location de voiture à longue durée. Et lance officiellement son application BlaBlaLines.

En 2018 BlaBlaCar compte de nouveaux partenariats importants tels que celui avec la société Axa. L’objectif est de pouvoir assurer ses utilisateurs lors de leurs déplacements. Au niveau de sa stratégie marketing l’entreprise surf habillement sur les tendances et l’actualité. Comme par exemple au printemps 2018, à l’annonce du projet de loi pour la réforme de la SNCF, le site de BlaBlaCar mise sur une communication en rapport avec les grèves afin d’inciter les usagers à utiliser le covoiturage.

Aujourd’hui c’est l’entreprise leader du marché, d’une part parce qu’elle a été pionnière. Mais BlaBlaCar a su bâtir une stratégie de communication sur la mise en place d’une réelle expérience humaine, liée à un sentiment de proximité. Le choix du nom d’ailleurs n’est pas fait au hasard, Bla Bla Car symbolise la discussion, l’échange et le partage de manière simple et efficace.

Ce sont aussi des valeurs communes avec l’univers du coworking. Donc si à votre retour de vacances vous cherchez un espace de coworking, nous sommes là pour vous !

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

Source :

https://fr.wikipedia.org/wiki/BlaBlaCar

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%A9d%C3%A9ric_Mazzella

https://www.blablacar.fr/about-us/success-story

des entreprises qui ont commencé dans un garage

Ils ont commencé dans un garage

Ces entreprises sont la preuve que la persévérance vient à bout de tout. Ils ont tous commencé leur aventure au fond d’un garage pour finir par être cotés en bourse.

Retour sur quelques-unes des entreprises aux parcours les plus spectaculaires.

Ces grandes entreprises qui ont démarré au fond d’un garage

 

Apple

Il y eu plusieurs livres et films racontant la fabuleuse histoire de l’ascension d’Apple et du plus célèbre de ses fondateurs, Steve Jobs.

Steve Jobs et Steve Wozniak créent Apple en 1976 dans le garage de la famille Jobs. Steve Wozniak réussit à créer un ordinateur, avec un clavier et un écran, ce fût le premier du genre. Toutefois Steve Jobs se retrouva face au refus de Hewlett Packard (entreprise qui l’embauchait à l’époque) de produire et vendre l’invention de Wozniak. C’est ainsi que naitra l’Apple 1 qui sera commercialisé en avril 1976. Premier succès pour l’entreprise qui réussit à en vendre 200 exemplaires au prix de 666 dollars, avec une marge de 50% !

Cette entreprise connu beaucoup de rebondissements. Mais finalement Apple su révolutionner le secteur de l’informatique, de la téléphonie et de la musique. Pour beaucoup, Steve Jobs fût un génie et sa disparition en 2011 suscita beaucoup d’émotion.

Depuis 2011 c’est Tim Cook qui dirige l’entreprise. Il fût nommé par Steve Jobs lui-même pour lui succéder. En 2016 Apple a annoncé un chiffre d’affaires de 215,6 milliards de dollars et 116.000 employés dans le monde.

 

Amazon 

des entreprises qui ont commencé dans un garage

Aujourd’hui tout le monde connaît cette entreprise Américaine ! Elle fût fondée par Jeff Bezos en 1994 à Seattle. Ce dernier, impressionné par la forte croissance du commerce en ligne, se lança dans l’aventure d’internet pour « ne pas avoir de regret ».

Jeff Bezos a très vite compris que le marché des librairies, dominé à l’époque par des chaînes comme Barnes & Noble, était sa meilleur cible pour la création d’une boutique en ligne.  Le premier livre vendu sur Amazon.com fût “Fluid Concepts and Creative Analogies“ de Douglas Hofstadter. Deux mois après son lancement, Amazon réalisait 20.000 dollars de ventes chaque semaine !

Après plusieurs choix stratégiques fructueux et une entrée en bourse remarquée, Jeff Bezos a, en 1997, personnellement délivré la millionième commande d’Amazon.com à un client au Japon. Depuis, Amazon a su évoluer à de nombreuses reprises jusqu’à en changer les modes de consommation du grand public. Ce succès planétaire fait aujourd’hui de Jeff Bezos l’homme le plus riche au monde avec une fortune estimée à 112 milliards de dollars selon le classement Forbes 2018.

L’entreprise a, quant à elle, déclaré en 2016 un chiffre d’affaires de 136 milliards de dollars et embauche à ce jour plus de 540.000 personnes dans le monde.

 

Microsoft

des entreprises qui ont commencé dans un garage

Microsoft, est la société leader sur le marché des systèmes d’exploitation avec Windows. Bill Gates et Paul Allen ont fondé l’entreprise en 1975. La première licence vendue le fût à IBM pour 80.000dollars.

Au tournant des années 1980, l’émergence de l’ordinateur personnel permis à Microsoft d’asseoir sa notoriété. L’entreprise devint alors la plus grande capitalisation au monde, dans une position de monopole total. Il faudra attendre l’arrivée d’Internet, de l’informatique et le retour en force d’Apple pour déstabiliser cette entreprise fossile de la tech.

À l’occasion du 40e anniversaire du groupe en 1995, Bill Gates n’hésita pas à envoyer une lettre à l’ensemble de ses salariés. Rappelant que l’objectif initial des fondateurs était de mettre un PC sur chaque bureau et dans chaque foyer. Il y évoqua également la crise que Microsoft traversait à ce moment avec près de 18.000 suppressions d’emplois.

En 2017 le chiffre d’affaires de Microsoft s’élevait à 21,2 milliards de dollars et l’entreprise employait plus de 120.000 personnes à travers le monde.

 

Disney

des entreprises qui ont commencé dans un garage

Étonnamment cette société est aussi née dans un garage. C’est en 1923 que Walt et Roy Disney allèrent vivre chez leur oncle à Los Angeles. C’est dans le garage de ce dernier qu’ils réaliseront leurs premiers courts-métrages animés, marquant ainsi les débuts des frères Disney à Hollywood.

Aujourd’hui les studios Disney s’étendent sur plus de 20 hectares de bureaux et studios de cinéma à Burbank, Californie. Ils peuvent même être visités comme un parc d’attractions. En 2016, l’entreprise embauchait plus de 185.000 employés et affichait un chiffre d’affaires de 55,6 milliards de dollars.

 

Tous ces exemples nous démontrent que pour réussir son projet, il n’est pas nécessaire d’avoir beaucoup de moyens. Mais il faut croire en son entreprise un peu plus que les autres. Il faut avoir une vision, beaucoup de motivation, et continuer d’avancer malgré les difficultés.

 

Comme le disait Steve Jobs :

« Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire. »

 

Ces entreprises ultra-connues de nos jours ont toutes vu le jour dans un garage ou au moins dans des conditions très modestes. Alors si elles ont réussi en débutant au fond d’un garage pourquoi pas vous ?

Et si votre « garage » était notre Coworking ?

Si l’aventure vous tente et que vous cherchez des solutions pour installer votre bureau, Coworking by Adezio est là pour vous.

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

Source : http://www.argentaire.com/2015/12/histoire-damazoncom-la-plus-grande.html

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/amazon-136-milliards-de-chiffre-d-affaires-en-2016-et-de-beaux-benefices/69474

https://www.widoobiz.com/2011/10/06/du-garage-a-la-legende-la-fabuleuse-histoire-d%E2%80%99apple/

https://www.numerama.com/startup/microsoft

https://www.lofficiel.com/pop-culture/11-success-stories-qui-ont-demarre-dans-1-garage

http://www.businessinsider.fr/amazon-compte-desormais-un-demi-million-employes

 

rester bosser cet été

Les bons côtés du bureau en été

C’est l’été, il fait chaud, il fait beau et tout le monde est à la plage. Tout le monde sauf vous ! Seule âme en peine au bureau pendant que vos collègues ou voisins de coworking sont en vacances. Mais rassurez-vous, nous sommes là. Et pour vous remonter le moral voici 10 avantages à rester bosser pendant l’été.

10 avantages à rester bosser cet été

 

Regarder la coupe du monde

Et oui, la coupe du monde vient de se finir (⭐⭐😉) mais si vous êtes seul au bureau vous avez surement pu regarder une grande partie des matchs entre deux mails.

 

10 avantages à rester bosser cet été

Dites adieu aux bouchons

Vous allez sûrement apprécier vos trajets quand les rues seront totalement dégagées et que les places de parking vous tendront les bras.

Les pauses-dèj

Bye bye la cantine ou les Tupperwares dans la salle de pause. De toute manière il n’y a plus personne avec qui partager votre jambon-beurre. Alors sortez de votre open-space et profitez-en pour aller flâner dans un parc tranquillement posé dans l’herbe. Récupération assurée !

Tomber la cravate

Il fait tellement chaud et la tentation est grande de troquer sa cravate contre un ensemble bermuda-claquettes. D’après Oscar Wilde « la meilleure façon de résister à une tentation c’est d’y céder ». Alors ne résistez pas davantage 😉.

 

Écouter la radio10 avantages à rester bosser cet été

Le bonheur de pouvoir écouter de la musique en travaillant !! Qui plus est sa propre playlist puisque personne n’est là pour dire :

  •   « Je n’aime pas trop cette chanson … »
  • « Vas y mets plus fort ! »
  • « Tu veux pas mettre un peu moins fort !…. »
  • Ou encore : « Tu connais la dernière de Patrick Sébastien ? »

Ranger son bureau

Ça fait des mois que vous vous dites que vous devriez classer vos dossiers, jeter tous ces papiers inutiles, faire le tri dans les post-it qui ont envahi votre bureau et y passer un coup de balai. C’est le moment parfait !

Profitez du calme

Les bureaux sont déserts, tout est calme, c’est la période idéale pour réfléchir à la suite. Dans le feu de l’action il est parfois difficile de prendre du recul sur ce que l’on fait. C’est donc le bon moment pour prendre le temps de faire des projets. 10 avantages à rester bosser cet été

Quand vos collègues rentreront, vous partirez

Si vous n’avez pas le moral en voyant sur les réseaux sociaux les photos de vos collègues au soleil, dites-vous que lorsqu’ils seront déprimés de retrouver la machine à café, ce sera à votre tour de plier bagages. Et vous aurez le plaisir de découvrir la joie des vacances en dehors de la pleine saison.

Vous avez le totem d’immunité

Vous avez sacrifié votre été cette année, ça été dure, ça été long mais vous avez tenu bon. Maintenant vous avez l’immunité pour prendre vos congés quand vous le souhaitez. Et quand tout le monde au bureau aura la tête dans le guidon, vous serez tranquillement les doigts de pieds en éventail.

10 avantages à rester bosser cet étéLe bonus

Si vous avez une terrasse au bureau ou un coin de soleil, profitez-en ! Sortez votre bureau et votre ordinateur sur la terrasse pour sentir les rayons du soleil. Histoire de bosser sur vos dossiers et sur votre bronzage.

10 avantages à rester bosser cet été

 

 

Et si le Coworking vous aider dans votre reconversion ?

Les Français s’éloignent lentement du modèle classique de l’entreprise et de la carrière toute tracée. Changer de métier fait aujourd’hui partie du cours normal de la vie professionnelle. Il y a deux raisons principales qui nous poussent à vouloir changer de métier. Soit nous y sommes forcés car le marché de l’emploi est sans cesse en mouvement, et les opportunités se font plus rares. Soit nous sommes poussés par un profond désir de changement et d’épanouissement personnel. Mais comment franchir le cap ?

Changer de métier est-ce si facile ?

La première étape avant de changer de métier consiste à lister notre savoir-faire et nos compétences acquises dans le domaine professionnel (ou pas). Faire un bilan de compétences est un bon début. Il peut aider à ne pas commettre d’erreur d’aiguillage afin de trouver le métier qui correspond au plus près de nos aspirations.

Mais avant tout il est très important de s’écouter. Une reconversion professionnelle est souvent un projet murement réfléchi. Nous n’abordons plus notre carrière professionnelle de la même manière (pour faire plaisir aux uns ou aux autres). Et surtout nous avons eu le temps d’apprendre à nous connaitre. Il ne faut plus avoir peur d’aller vers ce que l’on aime.

« La seule façon de faire du bon boulot, c’est d’aimer ce que vous faites »

Steve Jobs

De nouvelles perspectives

Ces dernières années l’économie a connu un réel bouleversement qui a modifié en profondeur le monde du travail. Avec pour conséquence notamment une large augmentation du nombre de travailleurs indépendants.

De plus en plus de salariés en quête de liberté et de flexibilité sont tentés par l’aventure de l’entreprenariat. Mais si les modes de travail évoluent vers une plus grande modularité, reste un obstacle à franchir une fois la liberté acquise : l’isolement.

 

Le grand bain ça peut faire peur

Le saut dans le vide peut avoir un côté oppressant surtout si nous sommes seuls. En effet, plus de patron pour nous dire quoi faire, plus de procédures à respecter, plus de collègues avec qui discuter à la machine à café, … Ça peut avoir un côté ‘flippant’.

De l’autre côté, il y a la crainte des investissements nécessaires à la création de sa propre entreprise. La peur de ne pas trouver les bons partenaires, les bons fournisseurs … Mais des solutions existent et elles sont nombreuses.

 

Le Coworking : l’espace adapté à la reconversion professionnelle !

Le fait d’opter pour le Coworking, c’est la garantie de bénéficier à la fois de la liberté d’être son propre patron mais aussi des avantages d’une vraie structure stable. C’est aussi une solution économique. Un espace de Coworking est loin d’être aussi couteux que la location de bureaux classiques et est aussi bien moins contraignant. C’est également un formidable lieu de partage et d’échange avec d’autres entrepreneurs. Des coworkers qui sont parfois dans la même situation que vous et qui ont bien souvent les mêmes problématiques !

Alors que vous soyez futur entrepreneur, salarié porté, indépendant, entrepreneur, start up ou autres, Coworking by Adezio est à votre écoute.

Pour répondre au mieux à vos besoins, nous vous proposons des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

 

Coworking une solution éco-responsable

Un bureau clean, un bureau green ♻ !!

Notre quotidien impacte l’environnement et nos habitudes au bureau ne font pas exception. Du trajet pour se rendre à son travail, aux imprimantes qui tournent à plein régime, en passant par les montagnes de gobelets en plastique et de capsules de café qui s’accumulent … Nos petits gestes éco-responsables ne doivent pas s’arrêter au seuil de notre bureau.

 

Un petit geste à son bureau, un grand pas pour la planète.

 

🚗

Chaque jour une personne parcourt en moyenne 30 km en 50 min entre son domicile et son lieu de travail. Choisir un Coworking près de chez soi permet d’économiser ce temps et de moins polluer.

💻

On estime que les équipements informatiques représentent 21% de la consommation d’électricité d’une entreprise. On pourrait penser qu’en mettant nos ordinateurs en veille ils seraient moins gourmands. Bien au contraire, en veille, un ordinateur utilise 20 % à 40 % de l’équivalent de sa consommation en marche. Il est donc important de penser à éteindre son ordinateur.

Mais ce n’est pas tout ! Notre utilisation numérique a aussi un poids sur notre empreinte carbone.

Notre vie numérique au bureau se décompose en 3 activités principales :

  • L’envoi de mails : en France, dans une entreprise de 100 personnes, chaque collaborateur traite en moyenne 91 emails par jour, ce qui représente chaque année 13,6 tonnes de CO2, soit 14 allers-retours Paris-New York. Dans ce flux infernal, il y en a quelques-uns d’importants, mais il y a surtout ceux que nous envoyons à notre collègue assis à 2 pas, à notre client que nous n’osons pas déranger, ou à un prestataire pour lui demander une énième confirmation de la validation de l’accord…
  • Le stockage de données : De temps en temps nous nous décidons à passer un grand coup de balai dans les données stockées sur notre disque dur. La plupart du temps, et parce qu’ «on ne sait jamais», nous n’osons pas les supprimer complètement, et nous les transférons de notre ordinateur à un espace de stockage externe ou cloud. Sauf que ce n’est pas mieux ! Nos données sont stockées dans d’immenses data centers or 1 seul data center consomme l’équivalent de la consommation de 3 000 foyers américains ! Pas très écolo tout ça….
  • Les recherches en ligne : Le simple fait de regarder une heure de vidéo sur une tablette ou un smartphone consomme d’avantage d’électricité qu’un réfrigérateur pendant toute une année ! Les internautes en sont rarement conscients, mais les requêtes sur les moteurs de recherche ont un coût énergétique bien réel. Avec 949 recherches Internet en moyenne par an nous consommons 287 600 tonnes de CO2 soit l’équivalent de l’énergie nécessaire pour parcourir 1.5 Millions de km en voiture.

🖨

Quant au papier ce n’est pas vraiment mieux. Chaque salarié du secteur tertiaire consomme en moyenne 3 ramettes de papier par mois.

Donc avant de cliquer sur « Imprimer », pensez que 25% des documents finissent à la poubelle seulement 5 minutes après avoir été imprimés ! De plus ils ne sont pas forcément jetés dans la bonne poubelle. Bizarrement nous recyclons moins au bureau qu’à la maison, avec seulement 20% de papiers recyclés au bureau contre 41% à la maison. 🤔

🍽

Les restaurants d’entreprise sont une énorme source de gaspillage. Dans ces restaurants et self d’entreprise, un individu jette en moyenne entre 150 et 200 grammes de nourriture à chaque repas. 😲

 

Et si on parlait des solutions maintenant ?

 

Comme évoqué au début de l’article, rejoindre un espace de Coworking près de son domicile est un bon début. Avec les technologies du digital, ces modes de travail plus flexibles sont désormais accessibles, et ils ont plein d’avantages.

Si c’est possible, il est préférable de faire le trajet à pieds, à vélo, en covoiturage, en bus ou métro (même si ça n’est pas toujours facile). Pour info depuis le 1er Janvier 2016 les salariés qui font le trajet à vélo jusqu’à leur lieu de travail peuvent demander à leur employeur une indemnité kilométrique jusqu’à 200€ par an.

Mais une fois au bureau il faut penser à l’impact de nos emails. En privilégiant des emails plus légers et donc moins gourmands en énergie. On cible aussi les destinataires et on essaye de limiter le nombre d’emails envoyés.

Il faut aussi penser à vider régulièrement sa boîte mail et vider le cache de son navigateur (assurez-vous avant d’avoir bien sauvegardé quelque part vos éventuels mots de passe préenregistrés).

Et pour ce qui est des recherches web, se créer une liste de favoris est un bon moyen pour réduire le nombre de nos requêtes sur des moteurs de recherche tel que Google.

Enfin pour nos impressions, il est évident que le premier geste à avoir est de n’imprimer les documents importants que lorsque cela est réellement nécessaire. Mais nous pouvons aussi paramétrer notre imprimante pour faire du recto-verso en qualité « brouillon » le plus souvent possible.

Quant aux repas, demandez à votre entreprise ou votre espace de Coworking de s’équiper d’un réfrigérateur et d’un micro-ondes. Ainsi vous pourrez déguster vos bons petits plats préparés avec amour la veille.

 

Coworking une solution éco-responsable

 

Enfin si vous cherchez ce fameux espace de Coworking près de chez vous, avec un espace repas bien équipé, soucieux de l’environnement, Coworking by Adezio est là pour vous.

Pour répondre au mieux à vos besoins, Coworking by Adezio vous propose des espaces partagés à louer à la demi-journée, à la journée ou au mois, des bureaux privatifs, des salles de réunion mais également de la domiciliation d’entreprise !

N’attendez plus ! Rejoignez-nous !

L’Equipe de Coworking By Adezio

 

Sources : https://www.easyrecyclage.com/blog/les-dechets-de-bureau-en-cinq-chiffres/?utm_content=bufferfb5f9&utm_medium=social&utm_source=twitter.com&utm_campaign=buffer

http://www.qqf.fr/infographie/50/rentre-coresponsable

 

 

Facebook
Twitter
LinkedIn